KikouBlog de PhilKiKou - Mai 2014
PhilKiKou

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Archives Mai 2014

*VOYAGE MUSICAL PAR LES AIRS (de violoncelle et guitare) : DIRECTION L'ESPAGNE

Par PhilKiKou - 23-05-2014 18:49:39 - 4 commentaires

Gastinel/ Marquez (cello/guitare) - Danza del Molinero de Falla :

  http://www.youtube.com/watch?v=V3gIebybzmc


-Anne Gastinel et Pablo Marquèz -Danza Espanola n°5 Granados ( avec et sans commentaires ):

http://www.youtube.com/watch?v=tVDeKXCPf5g

http://www.youtube.com/watch?v=vJao_osqxvA

Rendez-vous est pris un vendredi soir à bord de la collégiale St Julien de Tournon** de la compagnie Vochora*** pour un voyage musical de qualité, un moment de grâce, en prenant les airs direction l'Espagne avec pour mode de transport le Violoncelle et la Guitare avec Anne Gastinel et Pablo Marquez aux commandes.

Ce qui m'a motivé pour m'embarquer pour ce voyage : LE VIOLONCELLE !!! Un instrument qui a un son profond, grave, envoutant, enivrant..  Et à la sauce espagnole, ça amène une note, une approche particulère et agréable.

Une belle soirée et découverte que j'ai envie de vous faire partager !!!

**LE LIEU : Tournon , en bordure de la rive droite du Rhône, est dotée d'un riche patrimoine historique favorisant les concerts et divers spectacles : la vaste et noble Collégiale St Julien du XIV°siècle, dotée d'une acoustique d'une qualité exceptionnelle,  et son grand  orgue.

 

***COMPAGNIE VOCHORA : http://www.vochora.fr/mapage4/index.html : en plus de la programmation annuelle, à signaler le FESTIVAL qui se déroule au mois de Juillet dans toute la région tournonaise et qui permet de découvrir des groupes et des chants très variés



***PRESENTATION DU CONCERT :
Anne Gastinel aime brouiller les pistes. Curieuse et libre comme l'air, elle ne joue plus seulement que le " grand répertoire " mais suit ses intuitions et explore de nouveaux mondes. C'est vers l'Espagne qu'elle a jeté son dévolu, avec ce projet " Iberica " et des transcriptions de  mélodies de Manuel De Falla et de Enrique Granados qu' elle  interprète au violoncelle. Le chant de cordes épouse ici une guitare, ou plutôt dialogue avec elle. Dans cette plongée ibérique et poétique, il y a aussi bien sûr l' oeuvre du violoncelliste et compositeur catalan, Gaspar Cassadó et avec lui, ce que l'Espagne inspire, du plus profond au plus léger. (CD Naïve 2009). 

 

***LES INTERPRETES

Anne GASTINEL

bach : http://www.youtube.com/watch?v=Qv0yDQLMSiQ&index=2&list=RDtVDeKXCPf5g


 

Pablo MARQUEZ

 

***LES COMPOSITEURS

Manuel de FALLA

Né à Cadix en 1876, il perfectionne ses connaissances musicales au Conservatoire de Madrid. Sa rencontre avec Felipe Pedrell (1901) aura une grande influence sur sa carrière, puisque le maître catalan réveille chez lui son intérêt pour le flamenco, et notamment pour le cante jondo. Il vit et compose successivement à Paris, Madrid et Grenade. En septembre 1939, après la guerre civile, il s’exile en Argentine. Ses « Pièces espagnoles » sont dédiées à son ami Isaac Albéniz. Décédé à Alta Gracia (Argentine) en novembre 1946, il repose aujourd’hui, sur dispense papale, dans une crypte de la cathédrale de Cadix.

 

 

Gaspar CASSADO

né à Barcelone en 1897 et mort à Madrid en 1966, est un violoncelliste et compositeur espagnol (catalan).

Son apprentissage musical débuta à l’âge de cinq ans, sous la direction de son père, Joaquim Cassadó (compositeur et maître de chapelle à la basilique de la Mercè à Barcelone). Deux ans plus tard, il commença l’étude du violoncelle. Le jeune Gaspar montra une attitude remarquable pour cet instrument, alors que son frère ainé Agustí était doué pour le violon. C’est ainsi qu’en 1907 la famille emmenagea à Paris pour que les deux enfants puissent obtenir un enseignement de haut niveau. Gaspar devint l’élève de Pau (Pablo) Casals pour le violoncelle et de Ravel et Manuel de Falla pour la composition. En 1914, il rentra à Barcelone; très vite sa renommée se répandit en Espagne et après la fin de la première guerre mondiale il commença une brillante carrière internationale. En plus du répertoire classique, il jouait souvent des pièces d’auteurs contemporains.

Dans les années 1920, il fit le choix d’habiter à Florence. Il enseigna à l'Académie Chigiana de Sienne à partir de 1946, ainsi qu'à la Hoschsule für Musik de Cologne à partir de 1958.

Il écrivit plusieurs pièces pour violoncelle, des concertos, de la musique de chambre, des oratorios et de nombreuses transcriptions pour violoncelle.

Un concours international de violoncelle qui porte son nom se déroule tous les deux ans à Florence.

 

 

Enrique GRANADOS

Né en 1867 à Lérida, Pantaleón Enrique Joaquín Granados y Campiña entre à la manécanterie de la Mercé en 1879, puis poursuit ses études avec Juan Bautista Pujol en 1880. Avec Felipe Pedrell, il prend des cours d’harmonie et de composition dès 1884. Grâce au mécénat d’Eduard Condé, il peut se rendre à Paris où il étudie avec Charles Wilfrid de Bériot et compose plusieurs de ses « Danses espagnoles ». De retour à Barcelone, il participe à la création de l’Orfeó Catalá (1891). « Goyescas » (1911), pièce pour piano présentée pour la première fois au Palau de la Música, lui confère une renommée mondiale après sa présentation à la salle Pleyel (1914). Transformée en opéra sur des textes de Fernando Periquet, elle fut présentée au Metropolitan Opera House de New York en 1916 – l’année même de sa disparition. ( http://www.spainisculture.com )

 

 

------------------------------------

 

***LE VIOLONCELLE :


Joueur, joueuse de violoncelle : violoncelliste
En anglais : cello

Petit historique
Les premiers violoncelles sont apparus au milieu du XVI éme siècle. Ce n'est pas une évolution d'un instrument existant. Il est directement venu concurrencer l'instrument roi de l'époque : la viole. En France, notamment, le rejet a été très fort de la part des musiciens qui luttèrent contre la venue du nouveau. Sa sonorité était plus puissante et tranchait par rapport au son élégant des violes.
Que c'est-il passé pour que le violoncelle fasse tombé la viole dans l'oubli ? Regardons vers l'Allemagne. L'accueil de ce nouvel instrument à été moins froid. Et J.S. Bach à écrit les très célèbres suites pour violoncelle seul (écoutez-en un extrait ***).  Parallèlement, le violoncelle est contenu dans des rôles d'accompagnement, de basse continue. Vivaldi va lui aussi écrire des pièces pour violoncelle, des concerti.
C'est avec l'apparition des orchestres symphoniques modernes que le violoncelle c'est définitivement installé.

***BWV 1007 Sol M giguebwv1007 Sol M gigue.mp3
Extrait de la première suite pour violoncelle seul BWV1007 en Sol Majeur de JS Bach 
sixième partie : la gigue
Peter Bruns au violoncelle (tononi, venedig 1730)  
Chez Opus 111OPS 30 176

 

( source : http://www.les-instruments-de-musique.fr/instrument.php?nom=violoncelle )

Voir les 4 commentaires

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.15 - 227330 visites