Haute-Savoie : des cols qui ne volent pas très hauts en altitude, mais de sacrés pourcentages !!!
PhilKiKou

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Haute-Savoie : des cols qui ne volent pas très hauts en altitude, mais de sacrés pourcentages !!!

Par PhilKiKou - 29-09-2015 06:55:41 - 18 commentaires

....et Paysages !!!!

">

 

Madjo. Cette chanteuse de 27 ans nous donne des envies d'ailleurs tout d'abord par son pseudonyme en lui-même. En effet, "Madjo" est une manière pour la chanteuse de refléter ses origines. Avec un grand-père africain, elle a souhaité faire un clin d'œil à ce dernier. Cependant, ce nom correspond également aux diminutifs de Madeleine et Joseph qui sont les deux anciens propriétaires de la maison dans laquelle elle a grandi à Evian. Après la petite histoire, parlons de la musique qu'aime Madjo. Avec des sonorités soul, la chanteuse s'inspire d'artistes tels que Rickie Lee Jones, Joni Mitchell ou Fiona Apple.

C'est lorsque Madjo a rencontré Sébastien Lafargue, un musicien, qu'elle a compris ce qu'elle voulait pour son album. Une multitude d'instruments viennent rythmer les chansons de Madjo. En anglais ou en français, l'artiste n'hésite pas à jouer avec les langues en plus de jouer avec les divers instruments et ce, à travers des musiques joyeuses et parfois mélancoliques. Avec son album Trapdoor sorti en automne 2010, le moins que l'on puisse dire, c'est que Madjo a une voix très envoutante et que si vous la voyez dans un des nombreux bars parisien dans lesquels elle chante, vous la reconnaitrez facilement… Après vous avoir fait découvrir la talentueuse Licia Chery dont vous pouvez voir l'interview, que pensez-vous de Madjo, une autre chanteuse de soul ?


En savoir plus sur http://www.melty.fr/l-artiste-de-la-semaine-madjo-une-chanteuse-qui-donne-la-peche-a116660.html#ofGvrkSgEBuRRW1R.99   et http://www.madjo.fr/


Après quelques hésitations, j'ai jeté mon dévolu sur la Haute-Savoie pour ma sortie découverte de routes et de cols inconnus 2015.

Après avoir trouvé un circuit dans mes cordes et mes rayons, en m'inspirant d'un circuit trouvé sur Openrunner, j'ai fixé le point de départ à Cluses, qui se trouve à l'intersection des 2 boucles de ce circuit.


Ce tracé fait 171 kms pour 3800m. de D+ avec les cols de LA COLOMBIERE, DES ARAVIS ET DE JOUX-PLANE, avec une variante possible suivant la forme du moment et la météo en rajoutant les cols de l'ENCRENAZ et de LA RAMAZ (si je ne suis pas à la ramasse)


Etape suivante : trouvé la bonne fenêtre météo en évitant les grosses chaleurs de cet été, et aussi les orages possibles en montagnes, ce qui est moins compliqué qu'en 2014. Ce sera donc le Mardi 11 Aôut. Je réserve par Airbnb une chambre pour 2 nuits j'arrive vers 18h. et mange des tagliatelles carbonara dans une pizzeria toute proche.

* La Montagne du Môle sous le soleil me souhaite la bienvenue en Haute-Savoie


Arrivé la veille, ceci me permet de décoller de bonne heure et de bonne humeur à 6h25 pour attaquer le Col de la Colombière par la face Nord. 2 à 3 kms de plat et c'est parti pour cette longue ascension à la fraîche....et encore frais.

    • Dernier rond-point dans la Vallée de l'Arve et du décolletage avant de décoller pour la Colombière


  • Cols et montées remarquables dénivelée, pourcentages...et histoire de ce Col


  • Le Col de la Colombière est tout vert


  • C'est parti pour plus de 16kms d'ascension


  • Le village du Reposoir le bien nommé un moment de répit dans cette ascension


  • La Chaîne des Aravis sortant de la brume


  • Fini Le Reposoir, çà rattaque dur dur et dare-dare


  • Comme une montée en montgolfière, je prends de l'altitude


  • 10kms de fait, 6 avant le sommet avec un 8% à venir, et à l'horizon le Col de Romme


  • La Chartreuse du Reposoir au-dessus du village


* Mérite surement une visite..A défaut, un peu d'histoire***


***Le Carmel, ancienne Chartreuse

=> source : http://www.lereposoir.fr/index.php?lng=fr

Autrefois appelée vallée de Béol, la vallée du Reposoir voit son origine se confondre avec celle de la Chartreuse. Celle-ci fut fondée en 1151 par un moine espagnol, Jean d' Espagne, venu de la Grande Chartreuse (près de Grenoble) sur requête d'Aymon 1er de Faucigny à qui appartenait ce vallon, alors peuplé d'animaux sauvages.
Les Chartreux défrichèrent le sol, le mirent en valeur, organisèrent la vie pastorale et agricole, et se rendirent populaires, menant une vie de travail et de prières.
Après bien des vicissitudes (Révolution française, destructions et pillages, expulsion en 1901, transformation en hôtel), la Chartreuse fut rachetée en 1922 par Alessandra di Rudini, fille d'un premier ministre italien, qui se convertit et entra au Carmel.
En 1932, la Chartreuse restaurée devient Carmel.
Le monastère abrite aujourd'hui une vingtaine de Carmélites.

Le site de l'ancienne Chartreuse est facilement accessible depuis le centre du village à toute personne respectant le calme et la sérénité des lieux.

 

* Chalet typique et bien fleuri avec des plaquettes de bois sur les facades et sur les toits


* Vu quelques boîtes aux lettres modèle réduit du chalet

***Fermes villageaoises

=> source : http://www.lereposoir.fr/index.php?lng=fr


Dans la vallée, la permanence de l'habitat nécessite des bâtiments plus confortables, car c'est là que toute la famille passe la mauvaise saison.
La ferme abrite aussi la totalité du troupeau avec ses réserves de foin séché, ainsi que les animaux de trait, indispensables avant que tracteurs et 4x4 ne les remplacent.
Une véritable arche de Noé, dont les dimensions se devaient forcément d'être imposantes.
On la construisait plus volontiers avec des matériaux comme la pierre taillée, même si le bois était largement utilisé pour la grange surmontant la partie habitable.

L'étable était toute proche des pièces d'habitation, afin de limiter les déplacements liés aux soins quotidiens (traite, nettoyage de l'étable, approvisionnement en foin), mais également pour profiter de la chaleur dégagée par les bêtes. Une seule pièce commune était chauffée en permanence (le "pêle"), servant tout à la fois de cuisine et de salon. Les balcons les plus hauts servaient à achever le séchage du foin, que l'on étalait en plein soleil.

Les belles fermes du Reposoir rappellent dans leurs proportions le style massif des bâtiments religieux, si nombreux autrefois. L'importance de la partie boisée en étage s'explique par la nécessité d'y stocker énormément de foin séché afin de nourrir le bétail qui passe l'hiver à l'étable. Chaque hameau du Reposoir recèle ainsi des trésors d'architecture populaire : ferme ou chalets d'alpage typiques, fours à pains, oratoires,...

 

***Là-haut sur la montagne... : les chalets d'alpage

=> source : http://www.lereposoir.fr/index.php?lng=fr

Dans l'imagerie populaire, on associe généralement les villages des Alpes avec le "chalet". En fait, le chalet, proprement dit est un bâtiment que l'on ne rencontre qu'en altitude : il est exclusivement destiné à accueillir les hommes à la belle saison, quand les bêtes sont à l'alpage.
On construisait cette habitation temporaire estivale en bois (sauf un soubassement en pierres), car ce matériau était facile à mettre en oeuvre et disponible sur place (ou posait peu de problème de transport). Le toit, lui-même, était recouvert de sortes de longues tuiles de bois (les ancelles).

Comme le bétail est en pâture dans les herbages alentour, le chalet ne comporte pas de grange à foin. En revanche, on y trouve toujours le matériel nécessaire à la fabrication du fromage (chaudron et cheminée) et un local pour l'affiner sur des étagères en bois d'épicéa.
Aujourd'hui, les locaux de fabrication du fromage se sont adaptés aux réglementations sanitaires, mais les bâtiments gardent encore leur aspect traditionnel.

 

* Le Col n'est pas encore en vue mais plus que 3kms.. la preuve par 9%


* Il manquerait quelque chose aux alpages de Savoie sans les vaches et leurs cloches


* Le Col de la Colombière émerge à peine de la brume


*Allez plus que 2kms à la fraiche et encore frais..et un 10%


*Montée du Colombier la brume se lève sur le Col de Romme


*La flamme rouge est dans la brume.. et 11% pour arriver au col, je ne suis pas dans le rouge


*Oh la vache, me voici arrrivé au Col de La Colombière en...


*01h42'49'' pour une vingtaine de kms


*Curieux ces autocollants sur le panneau des cols..Dans d'autres régions ils tirent dessus, c'est encore pire !


*Motos dans la brume...avec un gorille dessus ?


*Mais côté Grand Bornand la brume tire sa révérence...


*Non pas des gorilles, j'ai pu vérifier en prenant en photos ces 2 motards avec leur portable au 1° lacet après le Col....


*....toujours dans la brume


*Ca réchauffe le coeur et le corps de retrouver le soleil et le ciel bleu


*Le Pic de Jallouvre


*Mont Lachat de Chatillon avec une nappe de brume récalcitrante


*effet brume et soleil : ombre d'un cycliste auréolée


*Quand le soleil joue avec la brume....


*Brume et soleil au travers d'un arbre


*Oh la vache que c' est beau !!!


*Pointe de la Botte et Tête d'Auferrand


*L'ombre de l'arbre découpée dans la brume : MAGNIFIQUE !


*Rien que pour ce moment-là, çà valait le coup de venir faire cette balade


*Le Chinaillon


*Les écureuils ne sont pas sauvages en Haute-Savoie


*1° vue sur la Tournette que je verrai de plus près sur le chemin du retour


*Pas de gros pourcentages, mais une grosse circulation


*Joli chalet bien décoré, fleuri...et jardiné


*Heureusement j'ai pu monter ce Col en discutant avec ce Cyclo-randonneur parti pour un beau voyage de 2 semaines Alpes-Perpignan-Massif Central (doublé par un papy sur un VTT...avec assistance électrique..)


Chaine des Aravis vers le Col éponyme***

***La chaîne des Aravis s'étend sur 25km du Nord au Sud, de Bonneville à Ugine, avec la Pointe Percée (2752m) comme point culminant. Elle sépare à l'ouest, le massif des Bornes, à l'est la vallée de l'Arve et celle de l'Arly.

Où que l'on se trouve, cette chaîne de montagne, véritable «colonne vertébrale» du Val d'Arly, se contemple sous ses différents profils avec le même charme. L'unique passage à travers cette chaîne de montagnes est le col des Aravis (1486m). Certains de ses majestueux sommets sont accessibles en randonnée pédestre, certains en via ferrata (Mont-Charvin).
La route des montagnes qui circule au pied de la chaîne est un bon moyen de découvrir ce milieu.

http://www.savoie-mont-blanc.com/offre/fiche/la-chaine-des-aravis/276018


*Pointe des Aravis et la chapelle du Col


*Col des Aravis et ses autocollants : je laisse le cyclo-randonneur et plonge sur Flumet en solo


*Passé au Col en 3h03 + 18' de pause pour 46kms


*Eglise savoyarde typique de La Giettaz


*Village de Chaussice de l'autre côté de la Vallée de l'Arrondine


*Paysage savoyard


*Villages et maisons toujours bien fleuris


*Flumet au bord de l'Arly tout au fond à l'ombre


* le Mont-Blanc   , le Dôme du Gouter : (le Dome de Neige à gauche et la barre noire tout à gauche = Aiguille du Gouter) et le Mont Joux au premier plan (merci détective Benman)


*Un coup d'oeil sur le Mont-Blanc des Aiguilles, des Dômes,... Et le Mont-Blanc je suppose tout là-haut, la crème des sommets !

"de Gauche à droite : Aiguille du Gouter, Dome du Gouter, Mont Blanc, Aiguille de Bionnassay "


*Pour essayer de mettre un nom sur ces sommets enneigés



*Les Aiguilles de Chamonix

"de gauche à droite : Grands Charmoz, Blaitière, Aiguille du Plan et Aiguille du Midi (la + haute).


*....Aiguille Verte (?) ... de quoi faire des erreurs d'aiguillage c'est sûr !

Et oui, c'est bien elle !! Merci à Benman d'avoir rectifié mes erreurs d'Aiguille dans une meule de Mont-Blanc !!! ;-)


*Un dernier coup d'oeil et cliché avant de plonger sur Sallanches et la vallée de l'Arve

( précision de Benman, le spécialiste des sommets mythiques : la montagne noire au 1er plan devant le Mont Blanc (juste à gauche de l'Aiguille du Midi en fait) est le Prarion, bien connu des Montagn'hardeux et autres TAR-és.)


*La Tête du Colonney et les Rochers des Fiz

"le + haut sommet au milieu entre les 2 est l'Aiguille de Varan, qui domine Sallanches"


*Ce Col est juste avant la station de Flaine. Col d'une vingtaine de kms et Col impasse.


*Bifurcation pour moi à Arasches la Frasse après 6.5kms d'ascension. Arasches : son momument au mort avec un gars mort en Algérie,...


*...ses WC 3 étoiles, son église, mon vélo après un plein d'eau...


*....sa poste d'époque


*La partie finale de la Chaîne des Aravis avec Le Reposoir de l'autre côté


*Chapelle au Col de Chatillon sur Cluses avec la Pointe de Marcelly à 2000m.


*Les sommets dominant Samoëns : l'attaque du Col de Joux Plane est imminente


*L'église de Samöens dominée par "le Criou, (la pointe de Ressassat est plus sur la droite) "


*Bien restauré à Samoëns (fougasse et coca) : c'est parti pour une bonne ascension


*Bye bye Samoëns, et à bientôt Joux Plane....


*...enfin peut-être, car après 2kms de montée, le Col est fermé. Après avoir eu 2 infos d'habitants de hameau, ca passe en vélo (route effondrée)


*Des alpages, une belle route quasi modo et déserte, des montagnes, un ciel bleu : elle n'est pas belle la vie !!!


*Passé la moitié de l'ascension de ce Col. Allez un petit 10% pour fêter ça !!!


* « Le plein siou plait ! », en montant au Col de Joux Plane, à 2 kms du sommet


*Pffioouuu !!! Costaud le Col de Joux Plane mais arrivé....Ca mérite bien une photo


*Montée effectuée en 1h31' pour les 13-13,5kms d'ascension


*Le lac après le Col : piquer une tête …


*Il n'y a que les poules d'eau qui le font


*Après le Col une petite côte, un télésiège venant de Morzine, la route effondrée à 2 endroits..puis une bonne descente sur Morzine


*Pas d'arrêt à Morzine, trop de monde et je prends la variante Cols de l'Encrenaz et de la Ramaz : moins de circulation, plus de kms et de D+, mes jambes me le permettent et le temps qui me reste avant la nuit aussi


*Pointe de Nantaux – 2170m.


*Elle est à toi cette photo, toi l'ouvrier qui, sans façon, m'a donné une bouteille d'eau quand, dans mon ascension, il faisait soif (A la Côte d'Arbroz)


*Un peu de répit dans le village avant d'attaquer à nouveau de bons % à l'ombre du Roc d'enfer ensoleillé


*Le Col..et son bar arrive au bon moment car depuis quelques minutes petite pluie puis grosse averse pendant 15-20'. Heureusement je me suis abrité au bar en buvant 1 Coca


*Arrivé au Col après 9h07 de vélo + 1h50 de pause et 156kms


*Après la pluie, le beau temps...Belle descente en suivant le Foron et rejoindre la montée sévère à la station du Praz-de-Lys avec La Pointe d'Uble


*Tiens une vieille connaissance avec la Pointe de Marcelly et sa croix qui pointe à 2000m. d'altitude


*Dernière rampe avant le Col de la Ramaz


*Et voilà le dernier Col du jour : content d'en avoir quasiment terminé avec les montées...


*...après 10h06'41'' de vélo : Allez « yapuka » plonger dans une bonne descente sur Mieussy


*Dernier coup d'oeil sur les sommets dominant le Col


*Jeté un oeil dans le rétroviseur pour voir la paroi rocheuse dans laquelle on peut apercevoir la route qui descend du Col avec les tunnels


*En arrivant à Mieussy roulé avec un jeune cycliste pas très bavard mais avec qui on a pu se relayer sur les 6,5kms entre Mieussy et Taninges


*Tanninges et la Pointe de Marcelly dans la montée de Chatillon où le jeune cycliste a pris la poudre d'escampette


*Cluses, la Vallée de l'Arve et la Chaîne du Reposoir : ca sent la ligne d'arrivée !!!


*Le Môle et la Pointe d'Andey en ombre chinoise qui encadre la Vallée de l'Arve vers Bonneville


*Cluses : ligne d'arrivée. Merci pour les décorations, c'est trop d'honneur


*L'ombre dun cycliste photographe et l'hotel de ville de Cluses


*Pas l'ombre d'un doute : ce fut une journée GRANDIOSE !!!


*Résultat des courses en chiffres : 11h05 de vélo + 2h de pause pour 200kms et 4650m. de D+


~~~ ~~~ ~~~ ~~~ ~~~ ~~~ ~~~ ~~~

 

*LE RETOUR EN APPUYANT SUR LES PEDALES... DE LA VOITURE

PAR LES CHEMINS DE TRAVERSES

 

*Après une nuit plutôt blanche (fatigue et bruit de la rue) et un petit déj. Agréable et copieux sur la terrasse, je décide de laisser le vélo dans le coffre et de rentrer en complétant ma découverte de la Haute-Savoie, en guise de repérage pour, pourquoi pas, refaire une nouvelle sortie l'été prochain.

*Le lendemain je quitte Cluses en prenant les chemins de traverses par la route de Nancy sur Cluses (montée entre 8 et 11%) pour atteindre Romme


*Le village et le Col de La Colombière entre la Chaine du Bargy et du Reposoir et sans brume aujourd'hui !!!

*Après le Col la même photo qu'hier sans banc de brouillard


*Après le passage du Col de la Croix-Fry, belle vue sur La Tounette et la Montagne de Sulens. Col de Fry bien costaud en montant par Thônes


*La partie Sud de la Chaîne des Aravis avec le Mont-Charvin et la Montagne Sulens


*Vue champêtre du massif de La Tournette (le Col de La Forclaz se trouve de l'autre côté)


*Col de l'Epine, tranquille de ce côté, plus raide par la vallée de Faverges


*La Pointe de la Sambuy et l'Arcolod ou le Trélod des sommets du Massif des Bauges qui me font me remémorer la belle sortie de l'année dernière


*Quand je vous disais que ça grimpait fort côté Farverges, avec le Mont Charvin et la Chaîne des Aravis en arrière-plan


*Pointe de Sambuy avec des nuages lauriers


*Montée du Col de la Forclaz par Doussard-Faverges : magnifique, mais de sacrés %


*Dents de Lanfon après le Col de la Forclaz : une belle molaire


*Plongeoir au-dessus du Lac d'Annecy : intéressé pour piquer une tête ???


*Le lac d'Annecy, Taillefer,...., Le Semnoz

*Le Semnoz avec une vue sur l'hotel et le sommet


*Le village d'Entrevernes dans la chaîne du Taillefer


*Arrivé au col ça finit par une bonne rampe à 13%, et plein de voitures, de piétons et de parapentes !!!


*Eglise et cimetière de Talloires de l'Ermitage de St Germain


*Zoom sur le château Duingt


*La partie Sud du Lac d'Annecy : on voit bien le chateau d'Oingt, la Chaine du Taillefer,...


 

Et voilà une belle découverte, de beaux paysages, de bons pourcentages, de belles routes tranquilles (avec d'autres un peu plus fréquentées poue faire la liaison.) : à conseiller, avec un peu de bornes et de dénivelée...


--------------------

*Pour moi la photo que je préfère, prise durant cette sortie :

...et pour vous ???....

Billet précédent: Il n'y a pas l'ombre d'un doute...
Billet suivant: Entre Drac et Taillefer : le vélo en Isère c'est costaud et SUPER !!!

18 commentaires

Commentaire de anyah posté le 29-09-2015 à 14:14:48

Et bien voilà de belles idées de balade : il m'en manque quelques uns dans cette région... merci pour ce récit très documenté comme toujours !

Commentaire de PhilKiKou posté le 29-09-2015 à 23:57:33

ouf ! Rentré les kilos de photos prises durant cette sortie..bonne lecture..et balade

Commentaire de campdedrôles posté le 30-09-2015 à 15:03:49

Merci pour ces photos et ce texte ! (et plutôt le château de Duingt que d'Oingt ?)

Commentaire de PhilKiKou posté le 30-09-2015 à 16:06:00

merci pour ton comm' et c'est bien d'avoir des "lecteurs-correcteurs" ;-)

Commentaire de Bikoon posté le 30-09-2015 à 16:24:34

Bravo pour ce superbe périple !
Et merci de m'avoir replongé quelques années en arrière (à mon époque triathlon) où je partais de Samoëns en aller/retour sur la Colombière, ou Joux-Plane bien sûr ou la Ramaz depuis Mieussy et redescente par Praz-de-Lys :o))
Juste une petite remarque : au-dessus de Samoëns c'est le Criou, la pointe de Ressassat est plus sur la droite ;o)

Commentaire de PhilKiKou posté le 30-09-2015 à 16:45:59

Merci pour la correction.. il y a des coquilles à la douzaine sur ma tentative de nommer les sommets haut-savoyards !! Pour ma défense je n'avais pas d'accès internet, donc pas d'accès à openrunner pour avoir sous les yeux des cartes plus détaillées

et tu avais un sacré terrain d'entrainement !!!

Commentaire de ch'ti lillois d'vizille posté le 30-09-2015 à 17:33:11

Belle balade, récit magique avec les photos qui donne envie d'y aller.
200km, tu vas être prêt pour le premier BRM 200k de 2016, tu as juste un pas à franchir.
Bravo Philippe.
Moi c'est opération du pied ce 6 octobre.

Commentaire de PhilKiKou posté le 01-10-2015 à 06:44:36

Allez après cette pause tu vas repartir du bon pied en 2016 ...

Commentaire de benlacrampe posté le 30-09-2015 à 20:31:34

Sacrée sortie, ça me parle ça, j'aime !!!
J'en connais quelques uns mais pas encore Joux Plane. J'ai failli y allé cet été mais on m'avait dit que ça ne passait pas versant Morzine à cause de l'effondrement, si j'avais su... (et j'ai été trop fainéant pour faire le versant sud comme toi, chapeau hein, avec ce que t'avais dans les jambes).
Sinon j'ai en projet à moyen terme un tour du mont blanc cycliste par les cols routiers en 2 jours avec nuit à l'hospice du Gd St Bernard. C'est un truc qui doit te parler peut-être :)

Commentaire de PhilKiKou posté le 01-10-2015 à 06:47:59

Montée avec du % mais tellement beau ...route effondrée à 2 endroit ne passait qu'en vélo, même pas en moto... Ton projet du Tour du Mont Blanc : sans connaitre en détail j'ai bien peur qu'il y ait pas mal de routes avec pas mal de circulation...

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 30-09-2015 à 22:12:30

Je suis jaloux comme un pou de l'image du soleil à travers l'arbre !!!

Commentaire de PhilKiKou posté le 01-10-2015 à 06:51:36

phénomène assez curieux que la brume avec l'ombre de l'arbre comme explosé...

Commentaire de Mustang posté le 30-09-2015 à 22:28:45

Ca pique un peu tous ces cols !!
Merci pour la balade savoyarde !

Commentaire de PhilKiKou posté le 01-10-2015 à 06:53:21

pris plein les yeux, plein les cannes, un vrai festival !!!

Commentaire de Arclusaz posté le 05-10-2015 à 22:12:22

sacré boulot ! d'abord en vélo puis pour nous mettre toutes ces belles photos.... y a même les Bauges (Bon, c'est l'Arcalod pas l'Arcolod mais tu es pardonné !)

Commentaire de PhilKiKou posté le 06-10-2015 à 06:29:50

..et hop, rectifié l'Arcalod des Bauges... c'est bien ces lecteurs correcteurs ;-)

Commentaire de La Tortue posté le 26-09-2016 à 10:07:19

je découvre ton CR par hasard ! superbe ballade.
c'est curieux, j'ai l'impression d'être passé par là il y a pas très longtemps ;-)
et merci pour les photos, c'est...beau. tout simplement

Commentaire de PhilKiKou posté le 27-09-2016 à 06:29:57

N'étant pas en course comme toi sur l'Evergreen j'ai pris le temps de savourer, apprécier et photographier ces paysages.. Même au Col des Aravis avec la circulation assez importante , Flumet Megève pour la même raison ( pas vu la petite route parallèle sur openrunner )n'était pas les tronçons les plus agréables mais toujours avec des paysages à couper le souffle ;-)... A bientôt en Ardèche

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.19 - 227283 visites