"Parents à perpétuité"
PhilKiKou

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

"Parents à perpétuité"

Par PhilKiKou - 09-02-2016 06:46:48 - 3 commentaires

Reportage poignant sur des parents et une famille assommés par ce qui leur est tombé dessus mais qui font face, dignes ... avec évidemment une pensée pour les victimes et leurs familles, comme ont les parents de Matthieu.

http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/video-regardez-documentaire-parents-perpetuite-premiere-1216355



Matthieu avait 17 ans lorsqu'il a prémédité l’assassinat de sa camarade d’internat au collège du Chambon sur Lignon (Haute Loire) en novembre 2011. Elle s'appellait Agnès, elle avait 13 ans. Elle est morte violée, torturée et brûlée.

La réalisatrice, Anne Gintzburger, donne la parole à ceux que l'on n’entend jamais, les parents des meurtriers. Elle est allée à la rencontre des parents de Matthieu, dans un documentaire inédit diffusé en avant-première vendredi 5 février 2016 à partir de 21h00 sur publicsenat.fr et sur le canal 13 de la TNT, samedi 6 février à 22h08.

Face à la caméra, Sophie et Dominique se racontent et sortent de l’ombre pour la première fois, revenant sans complaisance sur tous les faits. De manière transversale, ce film interroge la parentalité. Que transmet-on à son enfant ? Comment l’aider lorsqu’on pressent qu’il perd pied ? Et que l’on est brutalement confronté à sa folie ?

Voici l’histoire d’une femme et d’un homme ayant pris mille ans en l’espace de quelques années, ressassant le passé et redoutant le futur. L’histoire de parents ordinaires et bouleversants qui continuent de veiller sur leur enfant assassin, aujourd’hui – et enfin – soigné en prison pour une grave pathologie.

Parents à perpétuité, un documentaire à voir en avant-première sur publicsenat.fr vendredi 5 février 2016 à partir de 21h00 et sur le canal 13 de la TNT, samedi 6 février à 22h08.

A lire aussi :

Interview de Anne Gintzburger, la réalisatrice de "Parents perpétuité" >>

" Je voulais simplement être le passeur d’une parole qui pouvait témoigner du fait que le monde n’est pas tout noir ou tout blanc et que l’on peut entendre cette parole difficile des parents d’un assassin....."

En savoir plus sur le documentaire >>


Billet précédent: *Etre juré par procuration : une expérience et un spectacle à vivre
Billet suivant: Sortie printemps-hiver version Doux

3 commentaires

Commentaire de L'Dingo posté le 09-02-2016 à 09:02:36

jusqu'à mardi soir 09-02, un documentaire de la série "infrarouge" sur France2 qui donne à réfléchir (au dela du "choc des photos" à la paris-match :-( )

http://pluzz.francetv.fr/videos/infrarouge_,134732868.html

re: pour ceux qui ont du temps, il y avait l'ensemble des programmes de cette même soirée

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 09-02-2016 à 11:24:41

J'ai vu le reportage en intégralité. Il aborde de vraies questions sur la culpabilité, la parentalité et le désarroi d'êtres sensés face à une pathologie insensée au sens littéral.

Commentaire de philtraverses posté le 09-02-2016 à 19:17:14

Parents c'est pour la vie pour le pire comme le meilleur. Je n'ai pas encore vu le reportage ni lu le livre. Si le sujet est abordé dignement, à savoir si le livre et le reportage ne procèdent pas, uniquement, d'une volonté de déculpabilisation et d'auto justification des parents face à la pathologie de leur fils, alors j'adhère . Je comprends leur douleur, mais ils n'étaient pas seuls, de ne pas avoir décelé la maladie de leur fils, ce qui aurait, peut être, évité de briser tant de vies. Celles de l'auteur, de la victime et des familles respectives.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.18 - 239372 visites