Hugo : Un géant dans un siècle
PhilKiKou

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Hugo : Un géant dans un siècle

Par PhilKiKou - 25-02-2018 22:50:37 - 2 commentaires

 

http://labelleescapade.wixsite.com/compagnie-elegie/hugo

 

Que ce soit dans le cadre scolaire ou lors de soirée tout public une belle approche de Victor Hugo que l'on suit au travers de ces textes, de sa vie et de son époque... Cà donne envie de de se plonger ou replonger dans ces romans ou poèmes, ..et tout ceci entrecoupés de beaux intermèdes musicaux. Merci pour la soirée au théâtre d'Annonay.



 

Hugo : Un géant dans un siècle

Hugo par Hugo : tel est le spectacle qui vous est présenté. Hugo, à la fin de sa vie se raconte. « L’homme qui se présente devant vous est prêt à affronter le jugement de l’histoire »

Et la vie d’Hugo est riche, combien de romans pourrait-on écrire sur sa vie ? Amoureuse, politique, poétique ? Hugo, le géant, l’exilé, le banni, Hugo adulé, reconnu, Hugo, l’homme du siècle.
Né en 1802, il mourra en 1885, embrassant à lui seul ce 19ème siècle à la fois corseté moralement et génial au plan culturel.
 Hugo sera tour à tour romantique tourmenté et auteur classique entré à l’académie, haï et sifflé sur les bancs de l’assemblée, il reviendra couvert d’honneur.
C’est cette histoire dans l’Histoire que nous vous racontons en l’illustrant par les textes d’un des plus grands poètes que la France ait connu.
Hugo, c’est un souffle qui emporte tout sur son passage et la musique est  là pour nous accompagner tout au long de cette vie d’un homme océan !


----------------

Jeanne était au pain sec...

Jeanne était au pain sec dans le cabinet noir,
Pour un crime quelconque, et, manquant au devoir,
J'allai voir la proscrite en pleine forfaiture,
Et lui glissai dans l'ombre un pot de confiture
Contraire aux lois. Tous ceux sur qui, dans ma cité,
Repose le salut de la société,
S'indignèrent, et Jeanne a dit d'une voix douce :
- Je ne toucherai plus mon nez avec mon pouce ;
Je ne me ferai plus griffer par le minet.
Mais on s'est récrié : - Cette enfant vous connaît ;
Elle sait à quel point vous êtes faible et lâche.
Elle vous voit toujours rire quand on se fâche.
Pas de gouvernement possible. À chaque instant
L'ordre est troublé par vous ; le pouvoir se détend ;
Plus de règle. L'enfant n'a plus rien qui l'arrête.
Vous démolissez tout. - Et j'ai baissé la tête,
Et j'ai dit : - Je n'ai rien à répondre à cela,
J'ai tort. Oui, c'est avec ces indulgences-là
Qu'on a toujours conduit les peuples à leur perte.
Qu'on me mette au pain sec. - Vous le méritez, certe,
On vous y mettra. - Jeanne alors, dans son coin noir,
M'a dit tout bas, levant ses yeux si beaux à voir,
Pleins de l'autorité des douces créatures :
- Eh bien, moi, je t'irai porter des confitures.

---------------

 

La Compagnie Elégie

 

La compagnie Elégie s’est spécialisée dans le spectacle poétique et musical, soit en donnant à entendre des œuvres poétiques comme les Fleurs du mal par exemple, soit en racontant une histoire et en illustrant celle-ci par des poèmes et de la musique. (Hugo ou Sand et Musset).


L’Elégie est un genre poétique connu depuis l’antiquité qui a pour thème la fuite du temps, l’amour, la mort et une certaine mélancolie.


Notre volonté est de vous faire découvrir, des textes, des auteurs, des musiques et des musiciens dans des mises en scène sobres qui laissent toute leur place à l’émotion, et à la beauté des textes.
Nous sommes au service du texte et des auteurs et notre plus grand bonheur est de vous faire découvrir ou redécouvrir ce qui nous émeut et nous transporte.


Le texte sublimé par la musique permet de créer, à l’abri de la fureur du monde, une zone inaccessible où se tient sagement, l’allégresse d’exister.

 

Comédien: Pierre Jouvencel

Musiciens:

Géraldine Catil: Accordéon

Valentin Catil: Violoncelle

 

pour en savoir plus grâce à Stéphane Bern

Billet précédent: Des paysages et des côtes à couper le souffle
Billet suivant: Randonnée printanière et crépusculaire

2 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 27-02-2018 à 08:45:16

Je ne manquais pas de faire apprendre au moins un poème d'Hugo à mes CM. Mon préféré était «Demain dès l'aube». Son parcours politique de la droite vers la gauche donne à penser à notre époque où la plupart font l'inverse.

Commentaire de L'Dingo posté le 01-03-2018 à 11:58:15

V.H vs J.H

S'ils descendirent tous deux les Champs-Elysées pour leur dernier voyage, le second fut une idole marqueur de son époque, alors que le premier fut un géant de son siècle, et en écrivit la légende.

Et comme épitaphe supreme , on peut attribuer à Hugo ce génie littéraire, le derniers vers de Ultima Verba : s'il n'en reste qu'un , il sera celui là !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.16 - 268986 visites