Vercors encore et encore …. pour se délasser, prélasser, ce n'est jamais assez !!!
PhilKiKou

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Vercors encore et encore …. pour se délasser, prélasser, ce n'est jamais assez !!!

Par PhilKiKou - 06-07-2017 06:01:58 - 6 commentaires


Arvo Pärt - Tabula Rasa, I

    Après une version "en course" avec les Drayes du Vercors en 2008,

http://www.kikourou.net/recits/recit-5600-les_drayes_du_vercors_-_58_km-2008-par-philkikou.htm

voilà la version "en marche" ( c'est tendance cette année...) dans la partie Drômoise dans les environs de La Chapelle en Vercors

 

 

Pour varier les plaisirs après 3 jours de vélo à la sauce Ardéchoise, on s'est calé un week-end rando avec ma femme à la sauce Drômoise au cœur du Vercors.

 

Trouver quelques parcours à la journée sur le site LADROME (lien ci-dessous)

 

http://www.ladrome.fr/nos-actions/sports/sports-de-nature/bons-plans-sports-de-nature

 

Hébergé dans une chambre d'hôtes dans le centre de La Chapelle une semaine après les Drayes voici un reportage photo pour vous faire partager la beauté de ce massif  et faire aussi un petit rappel historique de cet épisode tragique qui s'est déroulé en 1944. ( acheté une bande dessinée Les Croix Noires de Mick Berthet ***


***présenté lors des prochaines commémoration à Vassieux.

Dimanche 23 juillet 2017

18h Autour d’un livre / au musée
Les Croix noires (bande dessinée)
Rencontre avec l’auteur Mick Berthet, en présence de Suzanne Hoeffler, personnage principale de cette BD biographique retraçant l’histoire tragique de la famille de Suzanne à Vassieux lors des combats de juillet 1944.
BD publiée en 2017 et préfacée par Daniel Pennac.
20h30
Soirée cinéma / au musée "L’Armée des ombres" Film de Jean-Pierre Melville. 1969. 2h20.
En présence de Didier Clarençon, médecin, co-auteur de l’exposition Vercors, Les ondes de la liberté, qui propose un temps d’échanges après la projection.

 

=> JOUR 1 : COL DE ROUSSET / BUT SAPIAU / PAS DES ECONDUS 3H40 (+pause) / 12kms /500m.D+


00 Vendredi soir un nuage en forme d'oiseau du beau temps


01 But de Nève et Col de Rousset. Dans la falaise à gauche de la But on devine la voie romaine taillée dans la roche


02 Machaon, magnifique papillon


 

02 Avec une envergure atteignant couramment les 90 mm, le Machaon ( Papilio machaon ) compte parmi les plus grands et les plus beaux de nos Rhopalocères, c'est-à-dire de nos papillons diurnes. Il relève de la Famille des Papilionidae, représentée en France par une petite dizaine d'espèces.

 
C'est le plus largement répandu de nos "porte-queues", dénomination faisant évidemment référence aux fins prolongement des ailes postérieures. C'est aussi le plus commun, encore qu'il faille relativiser, car il tend à se raréfier, à l'instar de ses "cousins" ( fin de la page suivante! ) et de très nombreuses espèces d'insectes.
 
Ce papillon a normalement 2 générations, mais une troisième est à l' occasion possible, là où les conditions sont les plus favorables. En d'autres termes la Côte-d'Azur est préférable à la région Lilloise, tout comme la plaine l'est à la montagne .... même si chaque région a son charme ....et recèle son quota de petits trésors entomologiques !
 
En principe le Machaon vole d'Avril à Septembre, avec une première génération issue de chrysalides hivernantes. La seconde génération émane bien sûr de la première, et les émergences se produisent le plus souvent en Juillet. https://www.insectes-net.fr/machaon/machaon2.htm
 
Ce papillon est un excellent voilier, avec un vol planant particulièrement efficace et spectaculaire. C'est aussi un solitaire, plutôt adepte de la bougeotte et des grands espaces, d'où des incursions généralement assez brèves dans nos jardins ....encore que le potager puisse retenir son attention !
 
La variabilité de cet insecte est faible, et le dimorphisme sexuel quasi inexistant, si ce n'est la taille plus avantageuse des femelles, et un abdomen censément plus rebondi que celui des mâles ...du moins avant ponte !
03 Au moins de Juin les gentianes sont passés mais il en reste d'autres comme le plantain

04 et les papillons Grande Tortue s'en donnent à coeur joie

04- en fait la coloration dite "écaille de tortue" correspond aux chats noirs et roux, comme l'est la "Grande tortue", d'où une très plausible explication suggérée par Désiré Dembski (qu'il en soit remercié ! ). Concernant les chats, j'ajouterais que la répartition des 2 couleurs doit être harmonieuse et équilibrée, sans contrainte de dessin, et qu'il s'agit généralement de femelles.  
Présentation
Nymphalis polychloros, alias la "Grande tortue" (parfois appelée la "Vanesse de l'orme"), relève des Nymphalidae, très importante Famille de papillons diurnes regroupant 130 espèces pour la seule faune française. Comme vous le verrez ultérieurement (en conclusion de cette "page entomo"), la Grande tortue a une petite soeur (Aglais urticae), logiquement dénommée ... la "Petite tortue". Vous verrez surtout que ce papillon soulève des questions allant très au-delà des habituelles préoccupations entomologiques.
La Grande tortue est largement répandue en France, mais elle n'y abonde jamais, et en montagne elle n'excède pas les 1500 m . J'ajouterais qu'elle se fait plus discrète dans le nord, et qu'elle tend globalement à se raréfier, comme de nombreuses espèces d'insectes. En raison de sa "méridionalité", ce papillon est absent du nord de l'Europe, mais son aire de répartition reste par ailleurs très vaste; puisque la bestiole batifole en Afrique du Nord ...tout en se permettant d'aller flirter avec l'Himalaya !
Biologie  
La biologie de la Grande tortue est très souvent comparée à celle du "Morio" (Nymphalis antiopa, voir site), et ce n'est pas sans raisons, d'autant que les 2 espèces ont une certaine propension à partager les mêmes biotopes. La Grande tortue peut se rencontrer un peu partout, (zones bocagères, lisières forestières, abords des cours d'eau, parcs à l'occasion), mais les zones humides plus ou moins arborées, sont souvent appréciées, telle la "Grande Brière" (Loire-Atlantique), non loin de chez moi, où les 2 espèces sont observables.
Comme le Morio, la Grande tortue n'a qu'une génération annuelle, avec apparition des adultes début Juillet. Comme lui encore les adultes "estivent" peu après l'émergence, avec une brève réactivation automnale avant l'hivernage. Dès les premiers beaux jours les polychloros reprennent du service, avec pariades et pontes à la clé.
  Comme chez tous les vrais "papillons de jour",la position dite de repos est caractérisée par le parfait accolement des ailes.
Vous noterez qu'il n'y a pas de dimorphisme sexuel apparent, si ce n'est que les femelles sont un peu plus grandes, avec un tour de taille à l'avenant, car il faut bien caser les oeufs quelque part. Vous noterez également la longévité exceptionnelle de ce papillon, puisqu'il vit de 10 à 11 mois, à l'instar de quelques autres espèces ... dont le Morio !
Toujours au titre des particularités, sachez que la Grande tortue ne butine pas (au sens habituel du terme), hormis sur les chatons des saules. En dehors de cette brève période printanière ce papillon se contente de "pomper" sa subsistance sur les lésions des arbres, les écoulements de sève, et autres "sources" de même nature .... encore et toujours comme le Morio ! 
05 Le pas de l'Echelette et le Grand Veymont

06 Horizontal, …

07 et vertical, un vrai régal !!!

08 Orchis nigritelle

09 Buts Sapiau et de Nève

10 C'est une forêt verte accrochée à la falaise...

11 Allo ici papa tango charlie, au-dessus de nous un couloir aérien de vautours...

12 Un gros cairn au Pas de l'Echelette et le Grand Moucherolle au loin

13 Aster des Alpes, cairn et 3 Becs

14 La vallée de Meyrosse et Romeyer qui file vers la Drôme à Dère (ancien nom de Die ;-)

15 Dent de Die, Rocher de l'Aigle et la montagne de Glandasse

16 Cherchez le cairn, le But Sapiau …

19 La réserve des Hauts-Plateau bordée des sommets Est du Vercors

20 Les vautours, grands nettoyeurs et planeurs

21 Lys martagon avec à gauche du Grand Veymont le Pas de la Ville, le Sommet de Pierre Blanche, Roche Rousse et le Rocher de Séguret

22 A la fin de la rando belle sensation avec la luge 4 saisons du Col du Rousset. Ca monte dré dans le pentu !

23 LES "ZYGENES" des papillons tachés de rouge sang (1) :

Ils constituent l'essentiel de la Famille des Zygaenides (avec les "Turquoises"), des Hétérocères au vol diurne; leurs ailes antérieures un peu lancéolées sont tachetées de rouge sur fond noir plus ou moins bleu-verdâtre; les antennes types sont en massue épaisse et allongée et l'abdomen a souvent une "ceinture rouge"; leur coloration vive aposématique avertit les prédateurs de leur toxicité : c'est pour cela qu"ils butinent en toute tranquillité en plein soleil dans les friches et surtout sur les Scabieuses et Cirses; les chenilles ont surtout les petites Fabacées comme plantes nourricières (Lotier, Trèfle, Melilot, Vesce, Coronille...) et aussi les Cirses... C'est la répartition et le nombre de taches rouges des antérieures, l'importance de la bordure noire des postérieures et la présence ou non d'une ceinture abdominale rouge qui permettent d'identifier les "Zygènes"; mais il y a de nombreuses sous-espèces et races locales qui compliquent la détermination...L'envergure de ces papilions est en moyenne de 22 à 35 mm

24 Fourmillère imposante assez fréquente dans le Vercors

25 Le Demi-deuil (Melanargia galathea) , de noir, de brun et de blanc vêtu.

Il vit dans les prairies, les bois herbeux, les talus et sa chenille a comme plantes-hôtes diverses graminées (dactylis, Poa, Triticum, Phleum...).
Il y a de nombreuses anomalies (variétés) dans l'ornementation des ailes. C'est un papillon qui ne vole que par beau temps.
La femelle pond en vol et ses oeufs tombent dans l'herbe.
Les jeunes chenilles entrent en hibernation dès la naissance, sans même s'alimenter. Plantes-hôtes : diverses graminées.
http://www.baladesentomologiques.com/article-demi-deuil-melanargia-galathea-de-noir-et-de-blanc-vetu-122468355.html
26 Diaporama en plusieurs partie : 1/ Le plateau d'Ambel ,….

27 2-.. la Tête de la Dame la tête dans la brume, et le Bec Pointu échappe aux nuages

29 3-ainsi que la Vallée de la Sure et St Julien en Quint, Col de la Croix, souvenir de la rando de la Roanne de Crest

30 4- et la But St Genix

31 Avec un peu d'imagination on peut voir une chouette

32 Centaurée des montagnes, coccinelle et papillon de passage

33 Poivre de muraille Orpin âcre Sedum acre

=> JOUR 2 : VASSIEUX / COL DE FONT PAYANNE / PUY DE LA GAGERE / COL DE LA CHAU 4H (+pause) / 13kms /600m.D+


 

34 Scarabée... vos papiers !!!


Faire l'identification d'un coléoptère

Faire l'identification d'un coléoptère est assez difficile à faire, à cause de leur grand nombre, soit plus de 300,000 espèces, et parce qu'il faut parfois identifier certains appendices qui sont assez minuscules, comme certains poils sur les pattes... On doit commencer par identifier l'ordre de l'insecte pour s'assurer que c'est bien un coléoptère. Cette page est le départ pour vous aider à identifier plusieurs espèces de coléoptères. http://www.bestioles.ca/insectes/identifier-coleoptere.html

35 Du Puy de la Gagère le Plateau d'Ambel


36 Une piste pour décoller vers la vallée de la Sure


37 Centaurée des montagnes aux pétales très fins


38 Endroit vraiment magnifique...


39 .. où j'ai découvert une petite grotte...


40 ...dans lesquels des crottes relèvent que celle-ci a servi d'abri...


41 La But St Genix vue de la grotte


42 Cherchez et trouvez la grotte dans la 1° falaise avant


43 Lys martagon et le plateau de Font d'Urle


44 insecte inconnu sur cette ombellifère


45 une Orchis...


46 de retour à Vassieux avec le Grand Veymont dans les nuages


47 La structure d'un planeur par lequel est arrivé l'horreur il y a 73 ans


48 Sur le chemin du retour Combe Laval


49 Tunnel du Col de la Machine


50 Toujours spectaculaire ce dernier tunnel avant de descendre à St Jean


51 Il y a 124 ans, une sacrée prouesse que la construction de cette route


52 Spectaculaire...


54 Bye bye le Vercors à une prochaine balade vélo, rando ou canyoning


Billet précédent: Où sont les limites du corps ? La conversation Scientifique Etienne Klein/France Culture
Billet suivant: *ARDECHOISE 2017 : UNE BALADE EN TROIS TEMPS *JOUR 2 : ON DIRAIT LE SUD, des GORGES DE L’ARDECHE et du CHASSEZAC pour arriver dans la MONTAGNE ARDECHOISE

6 commentaires

Commentaire de Japhy posté le 06-07-2017 à 19:05:22

Y a pas à dire, c'est magnifique le Vercors...
merci pour le cours sur les papillons ! Ils se planquent où l'hiver, ceux qui vivent dix mois ? C'est bien intéressant !
Par contre pas merci pour la taille des caractères, je me suis tuée les yeux ! :D

Commentaire de PhilKiKou posté le 06-07-2017 à 19:42:47

C'est bon j'ai grossi ;-)

Commentaire de philtraverses posté le 07-07-2017 à 10:00:04

De quoi donner envie . Belle manière de concilier nature et culture comme toujours chez toi. L'idéal en somme.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 10-07-2017 à 17:18:18

Voilà qui me rappelle furieusement un OFF du Khanard et donc de fameux souvenirs. Merci !

Commentaire de Albacor38 posté le 11-07-2017 à 22:02:25

Sublime Vercors sud... Son accès plus "difficile" (encore que maintenant avec le tunnel c'est moins vrai) et la rude concurrence du Vercors Isérois en font une destination plus "confidentielle" que la partie Nord du massif. Il gagne pourtant a être découvert. Plus sauvage, plus aride mais authentique et magnifique. Que ce soit à pied ou en vélo je m'étonne encore de tous les trésors de ces lieux (moi qui y ait trouvé là bas rien moins que ma douce Emeraldas...). Imaginez que lors de mes sorties longues il m'arrive souvent de ne croiser en 25, 30, 35 kilomètres que chevreuils, bouquetins (et cerfs même parfois : sacrée rencontre croyez moi !) sans croiser l'ombre d'un de mes congénères... Luxe suprême d'avoir, pour un temps, ces merveilles à soi seul... Merci pour ton témoignage Phil...

Commentaire de Mustang posté le 22-07-2017 à 15:51:42

Une superbe région. Merci pour ce voyage partagé.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.16 - 234784 visites