*Nuages, Brouillard, soleil (quelques rayons) : C'est ça aussi l'automne !
PhilKiKou

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

*Nuages, Brouillard, soleil (quelques rayons) : C'est ça aussi l'automne !

Par PhilKiKou - 27-11-2014 22:33:16 - 7 commentaires

*Ode à l'automne !!! (suite et fin... pour cette année)

(connu en lisant Pierre Rabhi, Du sahara aux Cévennes)

 

Après 2 billets sur mes sorties vélocipédiques automnales je pensais tourner la page de cette saison et passer à autre chose, une autre saison, un autre sujet, surtout après la sortie et le billet dans le Pilat ensoleillé http://philkikou.kikourou.net/billet.php?idbillet=26

Mais voilà, la nature n'a pas dit son dernier mot et la palette de couleurs automnales n'a pas fini de m'en mettre plein les mirettes... alors, si vous voulez une nouvelle couche de couleurs automnales, bienvenu dans ce billet !

Assez de bavardages, place aux images...

*Une sculpture après Toissieu ?

 

*Vue sur Toissieu Vallée de la Cance Bois de Roche et Suc de Vaure 957m

 

*Vers la Croix de Chirol

 

*Croix belvédère panorama à 800m d'altitude

 

*Croix et le haut de la vallée de la Cance

 

*1°rayons de soleil du jour


*Sur la route du Monestier

 

*Encore une belle balade d'automne

 

*Joli patchwork

 

*Belle haie d'automne

 

*Arrivé au Monestier

 

*Col des Baraques...et du brouillard

 

*Direction Col du Rouvey avec éclairage


*J'aime bien cette ambiance fantomatique, énigmatique...

 

*Ambiance un peu Irlandaise ou écossaise pas loin de la fontaine avant le Col du Rouvey

 

*Col du Rouvey avant de plonger sur Lalouvesc

 

*Platanes tout feu tout jaune dans la descente dans la vallée du Doux

 

*Les ruisseaux ont encore un bon débit

 

*Vers l'Arzailler petite route qui descend sur le Doux, une belle variante de la montée classique de l'Ardéchoise

 

*Bois et champignons au hameau de l'Arzailler

 

*Petit hêtre deviendra grand ?

 

*Vallée du Doux et arbre au gui

 

*Un gui sous roche Non un gui sur un pommier


***Le gui a la particularité de ne pas toucher terre. Il vous faudra donc lever la tête pour l’apercevoir dans certains fruitiers, mais aussi au faîte du peuplier, des aubépines, du sapin, du hêtre et bien sûr, du chêne. La propagation de cette plante considérée par les forestiers comme un véritable fléau est due le plus souvent aux grives et aux fauvettes à béret qui en sont friandes et qui, après digestion, répandent les graines d’arbres en arbres. Nous avons donc là un parasite ou plus exactement un hémiparasite car il produit sa chlorophylle et ses propres sucres. Mais tout de même, ça vous fatigue un arbre ! Dès que la température extérieure atteint 10°, la graine germe et se colle à l’arbre. La plante peut alors se développer grâce à son suçoir qui traverse l’écorce et atteint la sève dont elle se nourrit. Ses fruits sont ronds, blancs et visqueux, d’où son nom latin Viscum album.

Revenons au réel. Le gui « porte bonheur » que l’on vend chaque fin d’année au cœur des cités a effectivement des vertus médicinales. En herboristerie, le gui était prescrit pour soigner l’épilepsie, les désordres nerveux et la digestion. Au 19ème siècle, il entrait dans la composition de remèdes contre la coqueluche. La viscine, substance contenue dans le fruit blanc du gui, servait autrefois à faire de la glu. Plus récemment, utilisée à faible dose, elle s’avère bénéfique contre l’hypertension et les maladies cardiaques. En revanche, utilisée à forte dose, elle peut causer des convulsions, ralentir dangereusement le rythme cardiaque, augmenter la pression artérielle et même provoquer un avortement. Cette substance ambivalente fait actuellement l’objet de recherches scientifiques. Récemment, certaines d’entre elles tendraient à prouver que le gui agirait sur le système immunitaire et parviendrait à inhiber les tumeurs cancéreuses. ( http://www.agrobiosciences.org/article.php3?id_article=1251#.VHHtw8lMLfI )

 

*A droite un sentier balisé et dégagé pour une rando

 

*A gauche belle petite route qui grimpe bien aux Combettes,...mais cul de sac, impasse, sauf en VTT ou à pied

 

*Cette fois-ci c'est la bonne route pour rejoindre Nozières, après avoir demandé à des chasseurs et un habitant d'Issartial

 

*Touches jaunes orangers à la Grangeone

 

*Une vue inhabituelle de Molières de l'autre versant.

 

*Beau tapis de feuilles : agréable de rouler là-dessus, même si ça grimpe pas mal.

 

*Vert jaune oranger marron une belle palette automnale avec comme acteurs le bouleau, le hêtre et le noisetier.

 

*en montée j'ai le temps de savourer...

 

*La ferme, ou ancienne ferme de Ladreyt : à l'adret ou à l'ubac**

 

***En montagne, versant le plus ensoleillé d'une vallée, opposé à l'ubac. (Ce terme et son synonyme endroit sont surtout employés dans les Alpes ; leur équivalent pyrénéen est soulane.

L'adret est le versant le plus favorable aux cultures et à l'habitat.)

( http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/adret/1216 )

 

*Ladreyt vu d'un peu plus haut, avec le Col du Buisson derrière l'arbre mort et les Pinées d'Agrève (1064m.)

 

*Même les plus petits ont droit aux couleurs d automne

 

*beau contraste entre hêtre et boulot, sans être au boulot !

 

*Arrivé à la route de Noeières/Col du Buisson... et dans le brouillard à nouveau

 

Nozières pas dans le brouillard mais dans les pommes

 

*Même au fond de la ruelle c est l'automne

 

*Se rincer l'oeil « à l'oeil » et en pédalant

 

*Du bouleau et du beau bouleau

 

*Vallée de la Mandonne vue de la Croix de Junique 843m

 

*Serre de Trémoly 893m

 

*Même sans soleil c'est beau

 

*Un cerisier et …. (orme? charme?) à la Clavières après le Col de Fontfreyde

 

*...avec la vallée de la Daronne en bas

 

*et au retour à la case maison belle surprise avec le bonnet Kikourou

 

*sur le vélo ca l'fait aussi

 

*Et oui, l'Ardèche ce n'est pas le plat pays même si c'est le mien...

 

Annonay- Toissieu- Burdignes- Vanosc- Le Monestier- St Julien V.- COL des Baraques- COL du Rouvey- Lalouvesc- L'Arzailler- Vallée du Doux- La Grangeone- Nozières- COL de Fonfreyde- St Félicien- COL du Juvenet- Satillieu- St Alban- Annonay par PhilKiKou

Date

22/11/2014

 

 

Distance

144.4 kms

Lieu

Davézieux

 

 

Dénivelé

2756 m D+ / 2756 m D-

Sport

Cyclisme

 

 

Durée

07h29'10''

 

 

 

 

 

 

Moyenne

19.28 km/h

Commentaire public

*Nuageux, qqs rayons de soleil, brouillard
*3 cyclistes dont un rattrapé après col Juvenet, discuté 30" et pchitt parti en ..pédalant
*"Jardiné" petite route en quittant vallée du Doux (+5kms et D+ 200m)
*croisé beaucoup de battues "chasse en cours (panneau)
*1 écureuil
*COL des Baraques 3h13/53- Lalouvesc 3h50/65- Nozières 5h42/98- St Félicien 6h15/113- Satillieu 6h50/127
*roulé avec Alain jusqu'à Lalouvesc
*40' pause photos et café à St Fé
*Openrunner 4271730

 

Billet précédent: Découverte du Beaujolais : de cru en cru, de col en col !!!
Billet suivant: 1° tours de roues en 2015 : de l'aube de la nouvelle année.. au crépuscule

7 commentaires

Commentaire de Free Wheelin' Nat posté le 28-11-2014 à 07:48:34

Très jolie ballade!
Chouette coin, on sent tout ton amour pour ta région, ça fait plaisir à lire!

Commentaire de philtraverses posté le 28-11-2014 à 07:59:06

C'est beau et austère à la fois. A la vue de tes belles photos, je ressens un sentiment poignant d'isolement.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 28-11-2014 à 08:50:07

Superbe balade, ode à une saison merveilleuse. Je n'ai rien posté sur ce sujet cette année, tes photos me donnent cependant envie de hanter Ecouves en ce jour ensoleillé.

Commentaire de brague spirit posté le 28-11-2014 à 16:05:44

Il y a meme le ravito sur le bord des routes.Pour la petite reine,rien ne vaut un casque.Encore une belle sortie à se perdre.

Commentaire de p'tetortue posté le 28-11-2014 à 19:38:16

ça fait du bien de craquer :)
quand on prend le temps de regarder autour de soi, la nature est belle....qu'il fasse soleil ou mauvais temps.
à la prochaine!

Commentaire de Jean-Phi posté le 02-12-2014 à 15:40:20

c'est chouette ces paysages ! j'adore l'Ardèche.

Commentaire de Benman posté le 02-12-2014 à 23:34:21

Hêtre ou ne pas hêtre... on en oublie presque le bouleau à regarder ces magnifiques paysages.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.16 - 227280 visites